L'incontournable vitamine D dès l'automne

Si La vitamine D est essentielle à une bonne absorption et à la fixation du calcium sur l’os, elle agit également comme une hormone et joue un rôle essentiel dans :

La différenciation des globules blancs

L’immunité

La protection des risques du cancer 

La diminution du risque de diabète

L’ostéoporose

Nombres d’études s’accordent aujourd’hui pour dire que l’exposition au soleil, en été, n’est pas suffisante. La supplémentation pendant les mois d’hiver est donc vivement recommandée.

A quel moment la prendre  ?

La vitamine D étant liposoluble, il est conseillé de la prendre au repas qui contient ce type de graisses (souvent au souper).

A quelle dose ?

Il est important de doser le taux de vitamine D circulante par une prise de sang chez le médecin. Ceci permettra de définir l’éventuel  déficit et de le combler rapidement. Attention au surdosage qui reste dangereux ! Il entrainerait un excès de calcium pouvant se déposer dans les tissus. Les complications seraient alors de l’ordre de la calcification des articulations, calculs rénaux et autres… 

Avant 60 ans, une supplémentation de septembre à mars est recommandée. Après 80ans, il est recommandé de se supplémenter toute l’année.

Quels aliments en contiennent le plus ?

Les poissons gras sont une bonne source de vitamine D (hareng, maquereaux, sardines, saumon..).  L’huile de flétan et de thon en contiennent davantage mais attention à cette dernière car le thon reste un poisson très pollué.